Le prêt ou crédit lombard

Patrimoine Immobilier
Fiche pratique

Le crédit lombard est un type de prêt. Son origine Dès le moyen-âge les marchands du Nord de l’Italie utilisent le crédit lombard, en référence à la région, la Lombardie, plus précisément les régions du Piémont et de Lombardie. Ils sont les premiers à utiliser ce type de prêt.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Définition

 

Le crédit lombard est un type de prêt.

Son origine

Dès le moyen-âge les marchands du Nord de l’Italie utilisent le crédit lombard, en référence à la région, la Lombardie, plus précisément les régions du Piémont et de Lombardie. Ils sont les premiers à utiliser ce type de prêt.

Ce prêt contribue aux besoins naissants de crédit à la consommation.

Un Crédit Lombard est un crédit ou une avance accordée, qui est consentie, en contrepartie du nantissement de valeurs liquides. Il fonctionne comme une avance de trésorerie.

Le prêt (ou crédit) Lombard est un crédit adossé.

Il permet d’obtenir une avance de trésorerie, à condition de mettre en gage, de nantir, certains actifs.

Le prêt est accordé, à concurrence d’un certain pourcentage de leur valeur des actifs mis en garantie.

C’est un prêt garanti par le nantissement d'actifs en dépôt, comme des titres : actions, obligations, ou titres monétaires, en direct ou sous forme de Sicav (Société d'Investissement à Capital Variable), et FCP (Fonds Communs de Placement). Les actifs sont principalement des valeurs mobilières.

Pour qui

Il nécessite que la personne dispose d’un patrimoine existant.

Le placement peut être indisponible ou tel que le candidat au prêt ne souhaite pas le libérer tout de suite.

Le cas classique est celui de l’assurance-vie ou du PEA (Plan épargne en Actions).

L’emprunteur reste détenteur des titres nantis, il en conserve la propriété et reçoit les intérêts et dividendes produits par ces actifs.

Il s’adapte à un emprunteur

  • Qui a besoin de liquidités à court terme
  • Qui ne souhaite pas liquider ses actifs dans l'immédiat
  • Qui est à la recherche d’un effet de levier.

Le principe du nantissement

Le crédit Lombard repose sur le principe du nantissement.

Un emprunteur place une partie de ses actifs, en garantie d’un prêt, sans en perdre la possession.

Montant

Le capital prêté va à dépendre de la valeur des actifs.

En contrepartie du prêt, la banque demande un nantissement sur des actifs dont l’emprunteur est titulaire.

Le montant du prêt est déterminé en fonction :

  • De la valeur des actifs nantis.
  • De la sécurité des titres nantis.

En fonction de la « sûreté » des actifs en question, le prêt sera d’un montant plus ou moins élevé.

Plus les placements en garantie sont risqués, moins la somme empruntée est élevée.

A titre indicatif, la banque prête :

  • 100 % de la valeur d’un fonds en euro,
  • Entre 80 % et 100 % pour un contrat d’assurance-vie,
  • Entre 30 % et 50 % pour des actions.

En général, le montant prêté est inférieur à celui des valeurs en garantie. Les valeurs considérées comme risquées ne garantiront qu’un montant moindre à la valeur estimée des actifs.

Plus les titres en garantie sont considérés comme sûrs, plus le montant emprunté sera élevé.

Modalité

A l’échéance l’emprunteur rembourse le prêt, avec le fruit de la vente de ses actifs par exemple, ou avec une autre source d’argent.

Donc, à l’issue du prêt, si l’emprunteur rembourse, il récupère les actifs nantis.

A défaut, dans l’hypothèse où le prêt n’est pas remboursé, les garanties deviennent la propriété de l’établissement prêteur, qui peut se servir des actifs nantis, à hauteur du capital restant dû, en dédommagement.

Les variantes de crédit lombard

Il existe différents types de prêts :

  • Le crédit en compte courant, le découvert : le montant du prêt n’est pas défini au départ. La banque autorise l’emprunteur à piocher des fonds selon ses besoins, au fil du temps. Les intérêts seront calculés sur l’utilisation réelle des fonds.
  • L’avance à terme fixe : le montant est prédéfini et la durée est fixée à l’avance. La somme correspondant au prêt est versée à l’emprunteur, et les intérêts sont payés sur ce montant connu.

Son utilité

Le crédit Lombard s'adresse à des investisseurs en recherche :

  • De marge de manœuvre financière en contrepartie du nantissement de titres (effet de levier)
  • D’une avance de trésorerie dont l’octroi n’implique pas la vente de ces titres existants
  • D’un prêt pour financer de nouvelles acquisitions grâce à l'effet de levier, et pouvoir investir dans de nouveaux actifs, et dégager un rendement supplémentaire.

C’est réservé aux personnes disposant d’une surface financière suffisante pour être nantie.

Avantages et inconvénients

Même s’ils servent de garantie, les actifs rapportent des intérêts et des dividendes qui continuent à être versés directement à l’emprunteur.

Les actifs restent investis

En faisant ainsi, l’investisseur conserve son portefeuille de valeurs mobilières.

Il continue à en percevoir la performance, et rendement sous forme du versement des dividendes, ou des coupons.

Ce procédé évite de toucher dans l’immédiat à un produit d’investissement, pour obtenir des liquidités. Il n’a pas lieu de le fermer et de renoncer par là-même à son potentiel de rendement.

C’est ne pas désinvestir par ailleurs, sur une assurance-vie ou un PEA (Plan d’épargne en Actions).

Zoom sur la fiscalité

Conserver plutôt que vendre des actifs existants permet :

  • De différer une imposition sur les plus-values (en attendant une durée de détention plus favorable)
  • Un prêt adossé à une assurance-vie déjà existante, en maintient les avantages fiscaux.

Un capital exposé au risque

Les valeurs mises en garantie, restent sujettes aux variations des marchés. Leurs cours ou valeurs ne sont pas figées.

Il existe un risque de perte de capital si les marchés financiers baissent, entraînant la chute de la valeur des titres nantis.

Dans cette hypothèse, l’établissement prêteur peut demander des garanties supplémentaires, ou accepter une diminution correspondante du montant du crédit. Cela donne lieu à des appels de marge.

Comme tout crédit, il a un coût et a une obligation de remboursement avec un montant fixe à une date fixe.

La durée du crédit n’est pas limitée dans le temps autrement que par la réglementation relative à tous les crédits.

L’emprunteur rembourse selon le plan d'amortissement établi avec le prêteur.

Le prêt fait l’objet d’un taux d'intérêt fixé avec l’établissement prêteur.

Zoom sur l’effet de levier

L’effet levier, c’est développer le niveau d’endettement de manière à augmenter sa capacité d’investissement. Le but recherché est de faire en sorte, que le gain généré par cet argent investi soit supérieur au coût de l’endettement.