Rescrit sur la TVA à 5,5 % sur l’acquisition de la résidence principale

Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
Actualité

Sous respect de certaines conditions, les particuliers peuvent bénéficier du taux réduit de 5,5 % pour l’acquisition de leur logement neuf. L’administration fiscale vient de publier un rescrit à ce ...

Cet article a été publié il y a b an, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.
Quelques articles récents qui pourraient vous intéresser :

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Sous respect de certaines conditions, les particuliers peuvent bénéficier du taux réduit de 5,5 % pour l’acquisition de leur logement neuf. L’administration fiscale vient de publier un rescrit à ce sujet (actualité BOFiP du 9 juin 2021).

Redonner de la vie aux quartiers prioritaires

La livraison d’un bien immobilier neuf relève du taux normal de TVA à 20 %. Cependant, quelques exceptions permettent de bénéficier du taux réduit à 5,5 % réduisant ainsi la facture finale d’acquisition du logement. C’est notamment le cas par exemple pour les particuliers qui s’engagent à acheter un bien neuf situé en zone dite ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) qui classifie des territoires bénéficiant d’un plan de renouvellement urbain.

Outre la localisation du futur logement, pour être éligibles à ce taux, les nouveaux acquéreurs doivent avoir un niveau de revenus inférieur au plafond qui varie selon la composition du foyer. Enfin, le logement doit constituer la résidence principale et doit avoir un prix au mètre carré inférieur à un plafond fixé par l’État.

Prise en compte des revenus de la pénultième année d’imposition

Un particulier a interrogé l’administration fiscale sur un doute relatif à l’année de prise en considération des revenus pour bénéficier du taux réduit. Le rescrit, publié au BOFiP le 9 juin, précise que les revenus déterminant l’éligibilité du dispositif sont ceux correspondant à l’avant-dernière année précédant celle de la signature de :

  • l'avant-contrat ;
  • ou du contrat préliminaire ;
  • ou du contrat de vente ;
  • ou du contrat ayant pour objet la construction du logement.

Par exception, les revenus de l’année précédente peuvent être pris en considération si ceux-ci demeurent inférieurs d’au moins 10 % à ceux de l’avant-dernière année.

L’administration fiscale précise également que ces plafonds sont rattachés aux différentes catégories de ménages dont la composition est également arrêtée à cette même période.

Source : Actualité BOFiP du 9 juin 2021