Réduction d’impôt vélo : les locations désormais éligibles

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
Actualité

La loi de finances pour 2019 a élargi le champ d’application de la réduction d’impôt vélo. Les locations de vélos peuvent désormais entrer dans la base de calcul. L’administration fiscale ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

La loi de finances pour 2019 a élargi le champ d’application de la réduction d’impôt vélo. Les locations de vélos peuvent désormais entrer dans la base de calcul. L’administration fiscale vient de mettre à jour sa documentation.

La réduction d'impôt vélo

L'article 39 de la loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte a créé en faveur des entreprises qui mettent à disposition gratuite de leurs salariés une flotte de vélos, une réduction d’impôt.

Seules les sociétés soumises à l’IS sont concernées par cet avantage fiscal. Les vélos mis à disposition doivent être destinés aux salariés pour leurs déplacements entre leur domicile et leur lieu de travail.

Le décret 2016-179 du 22 février 2016 a précisé les modalités de calcul de cette réduction d’impôt. L’administration fiscale l’a également commentée.

Les dépenses suivantes entrent dans la base de calcul :

  • les dotations aux amortissements des vélos acquis,
  • les frais d'entretien des vélos
  • les frais d'assurance contre le vol et les frais d’assurance couvrant les déplacements en vélo des salariés,
  • les dotations aux amortissements et les locations des équipements nécessaires à la sécurité (casques, etc.)
  • Les dotations aux amortissements et les locations des constructions et aménagements d'aire de stationnement des vélos.

L’avantage fiscal est plafonné à 25% du prix d'achat TTC des vélos. Cette limite s'apprécie au niveau de l'exercice.

Les locations de vélos éligibles

Les dépenses éligibles fixées par le décret du 22 février 2016 ne comprenaient pas à l’origine les locations de vélos, mais seulement les dotations aux amortissements des vélos acquis. Le ministère des Finances et des Comptes publics avait confirmé sa position en mars 2017, dans le cadre d’une réponse écrite à une question du député LR Daniel Fasquelle.

L’article 145 de la loi de finances pour 2019 a supprimé cette différence de traitement. Les locations de vélos sont désormais éligibles à cet avantage fiscal pour les dépenses engagées à compter du 1er janvier 2019.

L’administration fiscale vient d’intégrer ces dispositions à sa documentation (actualité BOFiP du 13 février 2019). Pour pouvoir entrer dans la base de calcul de la réduction, les contrats de location doivent être souscrits pour une durée minimale de 3 ans.

La loi de finances pour 2019 a par ailleurs instauré une date limite à la réduction d’impôt vélo. Elle s’applique aux dépenses exposées jusqu’au 31 décembre 2021.

Source : Actualité BOFiP du 13 février 2019

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Aucune note, soyez le premier à noter cet article !
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.