Grandes entreprises : le dernier acompte d’IS

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
Actualité

Le 16 décembre, les grandes entreprises qui clôturent leurs comptes au 31 décembre devront régler un dernier acompte d’IS en fonction de leur bénéfice prévisionnel. L’administration fiscale vient de commenter ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Le 16 décembre, les grandes entreprises qui clôturent leurs comptes au 31 décembre devront régler un dernier acompte d’IS en fonction de leur bénéfice prévisionnel. L’administration fiscale vient de commenter ces dispositions (actualité BOFiP du 11 décembre 2019).

Le dernier acompte d’IS pour les grandes sociétés

Dans le cas général, les entreprises soumises à l’IS doivent s’acquitter de 4 acomptes (15 mars, 15 juin, 15 septembre et 15 décembre), calculés sur la base du résultat de l’exercice N-1 voire de l’exercice N-2 pour le premier acompte.

En revanche, les grandes entreprises, celles dont le chiffre d’affaires excède 250 millions €, ont l’obligation de verser un dernier acompte d’IS par référence à leur bénéfice prévisionnel de l’année en cours au lieu du bénéfice de l’exercice précédent.

Ainsi, la législation prévoit pour les sociétés dont le chiffre d’affaires excède 5 milliards € et qui clôturent leurs comptes au 31 décembre, l’obligation de verser un dernier acompte pour le 16 décembre prochain égal à 98% de l’IS estimé pour l’année 2019, sous déduction des 3 premiers acomptes versés.

Réforme des modalités de calcul du dernier acompte

Pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2019, la loi de finances pour 2019 a modifié les modalités de calcul du dernier acompte d’IS pour les grandes entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 250 millions et 5 milliards €. La loi de finances pour 2017 avait déjà augmenté le montant de ces acomptes.

Entreprises concernées

Exercices clos en 2017 et 2018

Exercices clos en 2019 (loi de finances pour 2019)

CAHT compris entre 250 millions et 1 milliard

80% IS N estimé - Acomptes déjà versés

95% IS N estimé - Acomptes déjà versés

CAHT compris entre 1 et 5 milliards

90% IS N estimé - Acomptes déjà versés

98% IS N estimé - Acomptes déjà versés

CAHT supérieur à 5 milliards

98% IS N estimé - Acomptes déjà versés

98% IS N estimé - Acomptes déjà versés

Sanctions en cas d’erreur

Si dans l’estimation de leur IS prévisionnel, les sociétés font de fortes erreurs d’appréciation, elles s’exposent alors à une majoration de 5% et à des intérêts de retard.

La majoration est due lorsque l’insuffisance de versement représente plus de 25% (au lieu de 20% avant 2019) de l’IS effectivement dû et :

  • plus de 2 millions € pour les sociétés dont le chiffre d’affaires est compris entre 250 millions et 1 milliard €
  • plus de 8 millions € pour les sociétés dont le chiffre d’affaires excède 1 milliard €.

Source : Actualité BOFiP du 11 décembre 2019

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Aucune note, soyez le premier à noter cet article !
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.