4ème projet de loi de finances rectificative pour 2020

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2020
Actualité

Le Gouvernement a présenté ce mercredi 4 novembre un 4e projet de loi de finances rectificative pour 2020 afin de tenir compte des nouvelles aides mises en place compte tenu ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Le Gouvernement a présenté ce mercredi 4 novembre un 4e projet de loi de finances rectificative pour 2020 afin de tenir compte des nouvelles aides mises en place compte tenu du second confinement.

20 milliards € supplémentaires d’aide aux entreprises

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics ont présenté ce matin un nouveau budget rectificatif. Il se base sur une estimation de croissance du PIB à -11%.

Afin de soutenir l’économie face au confinement prononcé jusqu’au 1er décembre, de nouvelles mesures d’urgence ont été mises en place dans ce 4e budget rectificatif à hauteur de 20 milliards € :

  • Renforcement du fonds de solidarité : + 10,9 milliards € de crédits supplémentaires
  • Prorogation du dispositif actuel d’activité partielle jusqu’au 31 décembre 2020 : + 3,2 milliards € (dont 2,1 milliards portés par l’État) soit un montant global pour 2020 de 34 milliards €
  • Prolongation des exonérations de cotisations sociales : + 4,3 milliards € supplémentaires (et 8,2 milliards € sur l’année 2020).

Soutien aux personnes fragiles

Le 4e PLFR 2020 n’oublie pas les personnes les plus vulnérables. Il prévoit le financement de la nouvelle aide exceptionnelle à hauteur de 1,1 milliard € pour :

  • Les allocataires de minima sociaux
  • Les jeunes bénéficiaires des aides personnelles au logement
  • Les étudiants boursiers.

Cette aide s’élève à 150 € plus 100 € pour chaque enfant à charge.

Des crédits additionnels à hauteur de 1 milliard € sont également présents dans ce budget pour les populations les plus fragiles :

  • Pour les personnes en situation de handicap (0,5 milliard €)
  • Pour l’aide exceptionnelle à l’apprentissage et la prime à l’embauche des jeunes (0,3 milliard €)
  • Pour l’hébergement d’urgence (0,25 milliard €).

Un déficit qui se dégrade

Le Gouvernement estime le coût global de la crise du covid-19 à 186 milliards € :

  • 100 milliards € de pertes de recettes issues de la contraction de l’activité
  • 86 milliards € au titre des mesures d’urgence mises en place.

Sans surprise, le déficit public continue de se dégrader et devrait atteindre 11,3% du PIB. Le taux d’endettement public atteindra 119,8% du PIB.

Sources : https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2020-11-04

4ème PLFR 2020

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Aucune note, soyez le premier à noter cet article !
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.