Crédit Impôt Recherche (CIR) - Remboursement

Chiffres et Taux

Dans certains cas le crédit d'impôt recherche peut faire l'objet d'un remboursement anticipé.

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Imputation du crédit d'impôt recherche - cas général

Le crédit d'impôt recherche est imputé sur l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés dû par l'entreprise au titre de l'année au cours de laquelle les dépenses de recherche ont eu lieu.

En cas d'excédant du CIR sur le montant de l'impôt, le crédit excédentaire non imputé peut être utilisé pour le paiement de l'impôt dû au titre des 3 années suivantes. Au bout de 3 ans, la créance est remboursable par l'Etat.

Le remboursement immédiat

Il existe des cas où l'excédent de crédit d'impôt recherche peut être remboursé directement par l'Etat.

Texte de loi

Bénéficiaires

Modalités du remboursement

Sommes remboursées

Art 41 loi de Finance 2011

Entreprises répondant à la définition de PME au sens communautaire

Remboursement immédiat

Excédent CIR constaté et non imputé sur l’impôt dû s’agissant des CIR calculés au titre des dépenses exposées à compter du 1er janvier 2010

Art 41 loi de Finance 2011

Entreprises faisant l’objet d’une conciliation, d'une procédure de sauvegarde, redressement judiciaire ou de liquidation

Remboursement immédiat à compter du jugement

Créance CIR non utilisée

Alinéa du 1° II art 199 ter B

Entreprises nouvelles créées à compter du 1er janvier 2004

Remboursement immédiat

Créance CIR non utilisée

Alinéa du 3° II art 199 ter B

Jeunes entreprises innovantes (JEI)

Remboursement immédiat

Créance CIR non utilisée

Définition PME au sens communautaire (Annexe I au règlement CE 800/2008 du 6 août 2008) :

Est considérée comme entreprise toute entité, indépendamment de sa forme juridique, exerçant une activité économique.

La qualité de PME au sens communautaire découle du respect de deux seuils **

  • Entreprises * occupant moins de 250 personnes ;
  • Chiffre d’affaires annuel n’excède pas 50 millions € ou dont le total bilan n’excède pas 43 millions €.

*La notion d’entreprise autonome est une entreprise qui n’est pas qualifiée comme entreprise partenaire (au sens du paragraphe 2 Annexe I au règlement CE 800/2008 du 6 août 2008) ou comme entreprise liée (au sens du paragraphe 3 Annexe I au règlement CE 800/2008 du 6 août 2008). 

**Les seuils

Les données retenues pour le calcul des effectifs et des montants financiers sont celles afférentes au dernier exercice comptable clôturé et sont calculées sur une base annuelle. Le chiffre d’affaires est retenu hors taxe.

L’effectif correspond au nombre d’unités de travail par an (UTA), pour plus d’information voir l’Annexe I au règlement CE 800/2008 du 6 août 2008.

Pièces justificatives

Selon le dernier alinéa du II de l’article 199 ter B du CGI, les entreprises créées depuis moins de 2 ans qui sollicitent le remboursement immédiat de la créance de CIR doivent accompagner leur demande de pièces justificatives attestant de la réalité des dépenses de recherche.

Toutes les entreprises pouvant bénéficier du remboursement immédiat sont concernées (PME communautaire, JEI, entreprises nouvelles, entreprises faisant l'objet d'une procédure collective).

L’imputation du crédit

Le crédit est imputé sur l’impôt (impôt sociétés ou impôt sur le revenu) dû par l’entreprise au titre de l’année au cours de la quelle les dépenses ont été engagées, après prise en compte des prélèvements non libératoires et autres crédits d’impôts.

Lorsque l’exercice ne coïncide pas avec l’année civile l’imputation se fait au titre de l’exercice clos l’année suivante.

Le crédit excédentaire non imputé constitue une créance sur l’état qui peut être utilisée pour le paiement de l’impôt dû au titre des trois années suivant celle au titre de laquelle elle est constatée.

La fraction non imputée est remboursée, à l’expiration des trois années.

Les obligations déclaratives

Entreprises soumises à l’impôt sociétés

Entreprises soumises à l’impôt sur le revenu

Déclaration n°2069-A-SD

Exemplaire N°1

Déposé avec le relevé de solde de l’impôt sur les sociétés

Annexée à la déclaration n°2031 pour les bénéfices industriels et commerciaux

n°2139 ou 2143 pour les bénéfices agricoles

Déclaration n°2069-A-SD

Exemplaire N°2

Adressé au :

Ministère de l’enseignement Supérieur de la recherche (MESR), DGRI- DERP C1

Déclaration CIR

1 rue Descartes 75231 Paris Cedex 05

Déclaration n°2069-A-SD

Exemplaire N°3

Conservé par l’entreprise

En cas de télédéclaration, aucune copie n'est à déposer au MESRI, la DGFiP se chargeant de communiquer les informations à cet organisme.

Le montant du CIR déterminé au moyen de cette déclaration spéciale doit en outre être obligatoirement reportée sur la déclaration des résultats et crédits d'impôts n°2069-RCI-SD.

Par ailleurs la procédure d’accord tacite qui permet aux entreprises de s’assurer, auprès de l’administration fiscale, ou des autres organismes habilités, de l’éligibilité de leur projet au crédit impôt recherche est assouplie (Loi de Finances 2013).

Cette demande de rescrit n’aurait plus à être formulée impérativement dès le début des opérations mais peut être réalisée jusqu’à 6 mois avant la date limite de dépôt de la déclaration spéciale de crédit impôt recherche.

Le bénéfice du CIR reste acquis si l’administration ne répond pas dans le délai de 3 mois.

Cette mesure s’applique aux demandes au CIR général et au CIR textile déposées à compter du 1er janvier 2013.

Cette mesure s’applique aux demandes au CIR innovation déposées à compter du 1er janvier 2014.