A quand le nouveau calcul de la pension de réversion ?

Actualité

Le nouveau calcul de la pension de réversion Qu’est-ce que la pension de réversion ? C’est une aide versée aux veuves ou aux veufs, basée sur le revenu du défunt. Cela ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

Le nouveau calcul de la pension de réversion

Qu’est-ce que la pension de réversion ? C’est une aide versée aux veuves ou aux veufs, basée sur le revenu du défunt. Cela correspond à environ 50%, ou 54% de la pension du conjoint défunt.  

Et si le mode de calcul de la pension de réversion change, dans le prolongement de la réforme des retraites.

En commission à l'Assemblée nationale, Jean Paul Delevoye, le haut-commissaire, à la Réforme des retraites, a proposé un nouveau mode de calcul. Les pensions de réversion pourraient désormais être destinées à maintenir le niveau de vie des personnes, qui sont devenues seules.

Dans le contexte actuel, du pouvoir d'achat, le sujet est pour le moins sensible. Certes la pension de réversion ne sera pas supprimée, mais son calcul en pénalisera certains.


Elle ne serait plus calculée, en fonction du montant de la retraite du conjoint défunt, mais en fonction des revenus cumulés du couple. "L'idée est d'assurer le maintien du niveau de vie".

Un exemple

Reprenons ici l’exemple de Jean Paul Delevoye, expliquant le fonctionnement de l’éventuel futur système.

Dans un couple, le mari gagne 2.000 euros et sa femme 4.000 euros, soit 6.000 euros mensuels, à deux.

Dans le système actuel, si Monsieur meurt, Madame perçoit environ 1.000 euros de pension de réversion, (soit 50% de la retraite du défunt). Ses revenus seront donc au total de 5.000 euros par mois, (sa propre pension de 4.000 et la moitié de celle de son mari 1000 euros).

Dans l’hypothèse du décès de Madame, le mari percevrait une réversion de 2000 euros.

Avec le nouveau système, pressenti, « si Monsieur gagne 2.000 euros et Madame 4.000 euros, cela fait 6.000 euros pour le couple. On peut décider, en cas de décès, de maintenir le niveau de vie à 50 %, soit 3.000 euros. Dans ce cas, si Monsieur meurt, Madame n'a rien, car elle touche déjà plus de 3.000 euros. Si Madame meurt, Monsieur touche 1.000 euros pour l'amener au seuil des 3.000 euros. C'est la question qui se pose » dixit Jean-Paul Delevoye.

Notons que par ailleurs, il existe déjà des conditions, ainsi que des plafonds, dans certains cas pour pouvoir bénéficier d’une pension de réversion.

Synthèse

La réversion pourrait ne plus être calculée en fonction du montant de la retraite du conjoint défunt, mais sera basée sur les revenus du survivant, et fonction des revenus cumulés antérieurs aux deux. L'idée est d'assurer « le maintien d'un niveau de vie »,

Accès illimité même hors ligne

PDF

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note actuelle
(16 votes)
Votre note

Commentaires

LV
Lionel Viglino
La rétroactivité, c'est du vol. si macron maintient cette réforme il doit indemniser en capital tous ceux qui ont déjà commencé à cotiser. Il doit y avoir moyen de faire un procès commun pour limiter les frais de procédure ?
MM
maryse martin
Parfaitement d'accord avec la plupart des commentaires. L'exemple donné Mr 2000 € et Mme 4000 € ne concerne pas la grande majorité des français. Si Mr 1 000 € et Mme 1 000 € on revient à annuler purement et simplement la réversion ( 0 €) Bien vu encore Mr Delevoye !! On est bien dans l'optique de ce gouvernement !! Tirer TOUT vers le bas SAUF les taxes !
NM
n m
Sauf que dans un couple ou les revenus sont faibles pour un conjoint (X) et forts pour l'autre (Y) on joue déjà sur les versements volontaires de retraite complémentaire en mettant plus pour X et moins pour Y, comme cela X aura des revenus plus importants à la retraite alors que Y peut faire sans les revenus de X en cas de décès....
Dans ce cas il ne faudrait pas que ces nouvelles règles soient appliquées de façon rétroactive
car il aurait fallut tout versé sur X et rien sur Y comme Y n'aurait pas le droit à réversion avec cette nouvelle formule de calcul !!!
SB
SERGE BRENNER
le plafond actuel de 20550.40€ (personne seule) concerne la pension de réversion des retraites de base et non la pension de réversion des retraites complémentaires.
GT
GILLES THOMAS
Le conjoint a payé ses cotisations, il est normal que le survivant touche les 50% de reversion quelque soit son propre revenu. La règle doit être équitable pour tous
PH
Philippe HELLOT
Contrairement aux affirmations du Président Macron, il y a donc bien la volonté de baisser les pensions de reversion (comme toutes les retraites d'ailleurs).
Même si on fait le calcul dans un couple à plus faible revenu, par ex 1000 + 2000e, que ce soit l'un ou l'autre conjoint qui décéde, le nouveau système sera moins favorable que le système actuel.
LM
LIDIA MARINOVA
Si la somme de vos ressources et de votre pension de réversion (hors bonification pour enfants) dépasse le plafond de ressources, votre pension de réversion est réduite à hauteur du dépassement.
Votre pension de réversion peut être révisée à la hausse ou à la baisse (ou suspendue) en cas de variation de vos ressources. Vous devez informer votre caisse de tout changement dans vos revenus.
Condition de ressources
Vos ressources annuelles brutes ne doivent pas dépasser le montant suivant :
• 20 550,40 € si vous vivez seul(e),
• 32 880,64 € si vous vivez en couple.
voici ce qui en est
TP
Thibaut PICHON
Si cette optique était retenue ce serait revenir sur la logique du système (la pension de réversion est calculée en pourcentage de la pension du retraité) et pénaliser les couples où le conjoint a choisi de ne pas travailler pour élever ses enfants. C'est une mesure anti familiale de plus qui, sous une fausse idée de maintien du pouvoir d'achat est profondément perverse.
Monsieur Delevoye est coutumier du fait.
HR
Hélène RUBI
Actuellement, la pension de réversion est écrêtée et si l'époux survivant a un revenu supérieur au SMIC, il n'y a pas versement de la réversion. Au dessous de ce seuil, il y a calcul de proportionnalité (écrêtement)
PG
PATRICE GERMAIN
Oui. Les charges fixes restent les mêmes
DC
Dominique CHARRIER
@viagerethique : Si ce nouveau calcul de la pension de réversion est voté, les couples de séniors auront un grand intérêt à réfléchir et envisager de vendre en viager occupé avant la perte du conjoint...
SB
SERGE BRENNER
Le niveau de vie n'est pas maintenu . Lors du déces du conjoint les charges fixes, loyer,electricité etc ... ainsi que le véhicule et l'assurance du véhicule sont les mêmes.

Votre commentaire sera publié après connexion.