Les français sont favorables au prélèvement à la source.

Actualité

Le gouvernement compte instaurer le prélèvement à la source. Si les modalités pratiques de cette réforme restent encore assez floues, elle fait l'objet d'une approbation populaire assez forte, comme le ...

Le gouvernement compte instaurer le prélèvement à la source. Si les modalités pratiques de cette réforme restent encore assez floues, elle fait l'objet d'une approbation populaire assez forte, comme le démontre un récent sondage.

Le prélèvement à la source devrait être mis en place en 2018. Si cette réforme n'a pas encore été votée et si certains points n'ont pas encore été précisés (comment le mécanisme du quotient familial sera pris en considération ? Quid des réductions et des crédits d'impôt?), on sait déjà que les entreprises et les caisses de retraite seront chargés de collecter l'impôt pour le compte de l'Etat.

Ce système, qui a fait ses preuves dans de nombreux pays de l'OCDE, est plutôt accueilli favorablement par la population française.

Ainsi, d'après un sondage Odoxa, 65% des français sont favorables au prélèvement à la source. 21% y sont même très favorables.

On peut voir que le clivage droite/gauche est largement dépassé, 61% des sympathisants de droite soutenant cette réforme. Ainsi, l'impopularité du gouvernement ne nuit pas à celle-ci.

Toutefois, les français sont conscients que certaines difficultés vont se présenter. Ainsi, 73% de ceux-ci considèrent que la tâche incombant aux entreprise sera alourdit et 71% pensent qu'il y aura des erreurs de la part de l'administration et des entreprises.

En règle générale, les contribuables jugent que les règles relatives à l'impôt sur le revenu sont devenues trop complexes et que le prélèvement à la source provoquera une simplification salutaire. Toutefois, ils ne sont pas dupes ; ainsi une écrasante majorité (85%) jugent que le montant de l'impôt à payer restera inchangé ou augmentera.