Prorogation jusqu’à fin 2021 des avances remboursables et des prêts à taux bonifiés

Prêt garanti par l'Etat
Actualité

Le Gouvernement repousse à fin 2021 l’extinction de deux mesures en soutien aux professionnels connaissant des difficultés de trésorerie liées à la crise économique ; les avances remboursables et les prêts ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Le Gouvernement repousse à fin 2021 l’extinction de deux mesures en soutien aux professionnels connaissant des difficultés de trésorerie liées à la crise économique ; les avances remboursables et les prêts à taux bonifiés (décret n°2021-839 du 29 juin 2021).

Pour les entreprises qui ont obtenu un refus de PGE

Mis en œuvre depuis mi-juin 2020, l’avance remboursable et le prêt à taux bonifié sont réservés aux PME (hors microentreprises) et ETI (moins de 4.999 salariés, CA inférieur à 1,5 milliard d’euros et total du bilan inférieur à 2 milliards d’euros) qui n’ont pu trouver une solution de financement auprès de leurs interlocuteurs bancaires habituels avec le Prêt garanti par l’État (PGE). Pour pouvoir y prétendre, trois critères doivent être respectés :

  • Ne pas avoir obtenu de PGE ;
  • Justifier de perspectives réelles de redressement de l’exploitation ;
  • Ne pas faire l’objet d’une procédure collective (sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire) sauf les structures qui sont redevenues in bonis par l'arrêt d'un plan de sauvegarde ou de redressement.

Que ce soit pour financer leur besoin en fonds de roulement (BFR) ou des investissements, les entreprises peuvent percevoir de l’État jusqu’à 25 % de leur chiffre d’affaires :

 

Aide maximale

Durée maximale

Taux applicable

Avance remboursable

25 % du CA 2019 ou du dernier exercice clos et limité à 800.000 €

10 ans comprenant un différé d’amortissement en capital de 3 ans maximum

Fixe de 1 %

Prêt à taux bonifié

25 % du CA

6 ans avec un différé d’amortissement en capital d’un an

Fixe :

  • 3 ans = 1,50 %
  • 4 ans = 1,75 %
  • 5 ans = 2,00 %
  • 6 ans = 2,25 %


Les entreprises qui souhaiteraient une aide de plus de 800.000 € se verront uniquement proposer le prêt à taux bonifié.

Deuxième et dernière prolongation ?

Prévus à l’origine pour s’éteindre fin 2020, ces dispositifs ont été prorogés une première fois jusqu’à fin juin 2021. Le décret 2021-839 du 29 juin 2021 repousse sa date d’extinction à la fin de l’année 2021.

Les demandes sont traitées au cas par cas selon le caractère stratégique ou selon l’existence d’un savoir-faire reconnu et à préserver voire par l’importance de l’entreprise au sein du bassin d’emploi dans lequel elle exerce.

Les demandes sont acceptées par arrêtés ministériels sur avis du comité départemental d'examen des problèmes de financement des entreprises (CODEFI) qui recueille les requêtes des entreprises intéressées.

Sources :

Décret n°2021-839 du 29 juin 2021

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/Fiche-prets-taux-bonifies-301020.pdf

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Aucune note, soyez le premier à noter cet article !
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.