PLF 2020 : présentation le vendredi 27 septembre

IMPÔT SUR LE REVENU - IRPP
Actualité

Le projet de loi de finances pour 2020 (PLF 2020) sera présenté le 27 septembre. Plusieurs mesures concernant l’impôt sur le revenu ont déjà été annoncées. PLF 2020 : présentation décalée ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Le projet de loi de finances pour 2020 (PLF 2020) sera présenté le 27 septembre. Plusieurs mesures concernant l’impôt sur le revenu ont déjà été annoncées.

PLF 2020 : présentation décalée

Habituellement, les projets de loi de finances sont présentés le dernier mercredi du mois. Compte tenu du déplacement à New-York d’Emmanuel Macron, exceptionnellement, ce projet de loi ne sera présenté que ce vendredi.

Ce PLF 2020 est très attendu. Il est censé reprendre différentes mesures annoncées ces derniers mois dans le cadre du grand débat national. En réponse au mouvement des gilets jaunes, plusieurs mesures en faveur du pouvoir d’achat devraient y être intégrées.

Mesures probables en faveur du pouvoir d’achat

Le Gouvernement a déjà annoncé une baisse de l’impôt sur le revenu pour les 2 premières tranches. La première tranche devrait ainsi passer de 14 à 11%. La baisse devrait atteindre en moyenne 350 € par foyer pour la première tranche et 180 € en moyenne pour les contribuables de la seconde tranche.

La suppression progressive de la taxe d’habitation sur 3 ans pour 80% des Français est déjà actée pour la période 2018-2020. La suppression pour les 20% des Français restants devrait être étalée sur 3 ans et être totale en 2023.

En outre, mercredi dernier, la porte-parole du Gouvernement a annoncé que le Gouvernement n’envisageait aucune augmentation de la taxe carbone sur les carburants. La hausse avait déjà été gelée en 2019.

Des économies du côté des entreprises

Pour financer ces différentes mesures, les mesures suivantes devraient être annoncées concernant les entreprises :

  • Plus grande limitation de la réduction d’impôt mécénat (actuellement elle est fixée à 60% dans la limite la plus élevée entre 5 pour mille du chiffre d’affaires et 10.000 €)
  • IS fixé aux exercices ouverts au 1er janvier 2020 à 28% jusqu’à 500.000 € de résultat fiscal et 31% au-delà pour les sociétés dont le chiffre d’affaires excède 250 millions € (les autres entreprises bénéficieront d’un IS à 28% sur la totalité du bénéfice)
  • Réduction de l’avantage fiscal accordé au gazole non routier
  • Réduction de la déduction forfaitaire spécifique (abattement sur le salaire brut pour le calcul des cotisations) pour certains secteurs comme le transport et le BTP.