Créations d’entreprises : +7% en 2017

EMBAUCHE
Actualité

L’INSEE a publié le 30 janvier dernier, une étude relative aux créations d’entreprises en France en 2017. Leur nombre a augmenté de 7% par rapport à 2016. Toutes les formes ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

L’INSEE a publié le 30 janvier dernier, une étude relative aux créations d’entreprises en France en 2017. Leur nombre a augmenté de 7% par rapport à 2016. Toutes les formes juridiques, et presque tous les secteurs et régions sont concernés.

Un record depuis 2010

En 2017, on a constaté 591.000 créations d’entreprises dans l’ensemble de l’économie marchande hors secteur agricole. La France atteint ainsi son plus haut niveau en termes de créations depuis 2010. Ces excellents chiffres sont largement portés par la progression importante des micro-entrepreneurs (ex-autoentrepreneurs), dont le nombre de créations a augmenté de 9% en 2017 (19.000 créations). Cette hausse fait suite à deux années de baisse, surtout en 2015 où le nombre de créations sous ce statut avait chuté de 21%. Les créations d’entreprises individuelles classiques ont progressé de 6%, et celles de sociétés, de 5%.

Extrait étude INSEE PREMIERE n°1685 du 30/01/2018 : évolution du nombre de créations d’entreprises (en milliers)

Année

Sociétés

Entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs

Micro-entrepreneurs

2008

161,8

169,6

0,0

2009

152,3

107,9

320,0

2010

163,7

99,8

358,6

2011

166,7

91,3

291,8

2012

159,5

83,0

307,5

2013

158,9

104,4

274,9

2014

165,7

101,6

283,5

2015

172,0

129,7

223,4

2016

188,8

142,4

222,8

2017

197,9

151,6

241,8

Sociétés : toujours plus de SAS

Parmi les créations de sociétés, c’est la SAS (sociétés par actions simplifiées) et la SASU (U pour unipersonnel) qui continuent d’être les formes juridiques les plus utilisées pour des créations. Leur nombre a progressé de 14% en 2017 après une hausse de déjà 10% en 2016. Ainsi, l’an dernier, 61% des créations de sociétés se sont faites sous cette forme. À l’inverse, les SARL et EURL rencontrent moins de succès. Elles se sont fait dépasser dès 2015 en termes de créations annuelles, par les SAS et SASU. Le bénéfice du régime général de la sécurité sociale pour le président même majoritaire dans la SAS explique en partie ces chiffres.  

Extrait étude INSEE PREMIERE n°1685 du 30/01/2018 : répartition des sociétés créées par forme juridique (en milliers)

Année

SARL unipersonnelles

SARL hors SARL unipersonnelles

SAS à associé unique ou unipersonnelles

Autres SAS

Autres sociétés

Total

2017

15

21

37

24

3

100

2016

16

24

33

23

4

100

2015

19

29

27

21

4

100

2014

22

35

20

19

4

100

2013

24

42

15

15

4

100

Presque tous les secteurs et régions en hausse

Pratiquement tous les secteurs de l’économie profitent de cette hausse de créations d’entreprises. La nouveauté de cette année provient du recul en seconde place du secteur du commerce dans les créations (99.000 en 2017) alors qu’elle occupait la première place depuis le début du siècle. Ce secteur a été détrôné par les activités spécialisées, scientifiques et techniques (+14% en 2017 soit 103.000 créations). L’essor de ce secteur est principalement tiré par les activités de conseil pour les affaires et la gestion.

La grande majorité des régions ont vu leur nombre de créations d’entreprises augmenter. C’est à Mayotte que l'on constate la plus forte hausse (+16,4%) devant l’Ile-de-France (+10,1%). La Martinique (-2%) et la Guyane (-10,5%) sont en revanche en recul.

Peu d’emplois créés

Le point noir de cette étude demeure néanmoins le nombre de créations d’emplois. En effet, même en excluant de l’analyse les micro-entrepreneurs, seules 7% des entreprises emploient des salariés lors de leur création.

Enfin, l’étude de l’INSEE révèle que le profil des créateurs se rajeunit (36 ans) et devient plus mixte (40% de femmes).

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3314444#tableau-figure4