Classement : impôts locaux et mensualités de crédit dans les 10 plus grandes villes

Actualité PATRIMOINE

Le site meilleurtaux.com a publié une enquête comparant les impôts locaux et les mensualités de remboursement dans les 10 plus grandes villes de France. Les impôts locaux représentent entre ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

Le site meilleurtaux.com a publié une enquête comparant les impôts locaux et les mensualités de remboursement dans les 10 plus grandes villes de France. Les impôts locaux représentent entre 0,4 et 2,8 mensualités par an.

Le classement : de grandes disparités

Villes

Taux moyen (20 ans hors assurance)

Mensualité emprunt

Taxe d'habitation

Taxe foncière

Total impôts locaux

Mensualité fiscalité incluse

Equivalent taux réel du fait de la fiscalité

Impôts locaux / Mensualité

Montpellier

2,15%

921 €

1 256 €

1 315 €

2 571 €

1 135 €

4,50%

2,79

Marseille

2,15%

786 €

1 234 €

950 €

2 184 €

968 €

4,50%

2,78

Toulouse

2,18%

891 €

918 €

1 070 €

1 988 €

1 057 €

4,10%

2,23

Nantes

2,20%

940 €

1 056 €

1 008 €

2 064 €

1 112 €

4,05%

2,20

Bordeaux

2,18%

1 128 €

1 166 €

1 189 €

2 355 €

1 324 €

3,95%

2,09

Strasbourg

2,20%

864 €

981 €

695 €

1 676 €

1 004 €

3,85%

1,94

Lille

2,10%

1 024 €

983 €

599 €

1 582 €

1 156 €

3,45%

1,54

Nice

2,15%

1 334 €

1 032 €

1 002 €

2 034 €

1 504 €

3,45%

1,52

Lyon

2,15%

1 314 €

909 €

732 €

1 641 €

1 451 €

3,25%

1,25

Paris

2,10%

3 058 €

464 €

640 €

1 104 €

3 150 €

2,45%

0,36

Moyenne

2,16%

1 226,00 €

999,90 €

920 €

1 919,9

1 385,99 €

3,76%

1,87

Source : Meilleurtaux.com pour les taux d'intérêt (chiffres de mai 2015).

Les impôts locaux ont été évalués sur la base de la taxe d'habitation et de la taxe foncière payées en 2014 par un couple avec 2 enfants.

L'enquête de meilleurtaux.com démontre comme chaque année qu'il est indispensable de tenir compte des impôts locaux (taxe foncière et taxe d'habitation) avant de faire l'acquisition d'un logement. A Marseille et Montpellier, ils représentent presque 3 mensualités par an (2,8) ! Ne pas en tenir compte peut amener un propriétaire dans des difficultés financières l'obligeant à revendre son bien.

En valeur absolue, Montpellier conserve sa place de leader avec un montant d'impôts locaux qui s'élèvent en moyenne à 2.571 € par an.

Parmi les 10 plus grandes villes de France, Paris est à la fois la ville où le prix au mètre carré est évidemment le plus élevé mais également la grande ville où la fiscalité locale est la plus faible (1.104 €) soit seulement l'équivalent d'une demi-mensualité (0,4).

Une situation qui pourrait s'aggraver

Plusieurs phénomènes laissent penser que le poids des impôts locaux et des mensualités pourraient augmenter en 2015.

Avec la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales, beaucoup de communes n'auront d'autres choix que d'augmenter le niveau des impôts locaux en 2015. Néanmoins, le phénomène dépend également beaucoup de la gestion des conseils municipaux et d'éventuelles promesses électorales...

En outre,  les valeurs locatives cadastrales qui constituent la base imposable de la taxe d'habitation et de la taxe foncière devraient faire l'objet d'une réactualisation en fonction de leur réelle valeur de marché. Une expérimentation sur 5 départements (La Charente-Maritime, le Nord, l’Orne, Paris et le Val-de- Marne) décidée dans le cadre de  la loi de finances rectificative pour 2013 est actuellement en cours. Mais les conséquences sur le niveau des impôts locaux ne sont pas attendues avant 2017 voire 2018. De nombreux biens immobiliers surtout dans les centres-villes historiques pourraient voir leur valeur locative fortement augmenter. Actuellement, à Paris, certains logements situés dans des bâtiments de type "haussmanien" ont une valeur locative inférieure à certains HLM. Certaines valeurs locatives n'ont en effet pas été réactualisées depuis plus de 40 ans.

Enfin, les taux d'intérêts des emprunts, qui avaient atteint un plus bas historique début 2015 sont en train de repartir à la hausse.