La pandémie de Covid-19, une crise qui affecte les SCPI

Actualité

Une période d'exception Des entreprises et commerces sont mis à l’arrêt avec la crise liée du coronavirus. La suspension des loyers payés impactera, de, par le fait le rendement des ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Une période d'exception

Des entreprises et commerces sont mis à l’arrêt avec la crise liée du coronavirus. La suspension des loyers payés impactera, de, par le fait le rendement des SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier).

Pour rappel le rendement moyen affiché l’année dernière est de 4,4%. Pour tout dire on comprend l’engouement pour les SCPI en comparaison des autres placements.

Pour les SCPI qui misent plus spécifiquement sur l’immobilier de bureaux et les locaux commerciaux, l’impact risque d’être plus ou moins conséquent, en fonction de l’ampleur et de la durée du choc économique.

L’arrêt de l’activité économique pendant la période de confinement est tel, que les pouvoirs publics ont annoncé que les entreprises dans cette situation pourraient suspendre temporairement le paiement des loyers de leurs locaux.

En cette période d’exception la suspension des loyers commerciaux pour les entreprises locataires va être autorisée

Une double conséquence :

  • Impact sur les loyers donc à court terme, concrétisé par une baisse du rendement des parts 
  • A plus long terme si le prix des biens immobiliers baisse, la valeur de ces parts suivrait.

Ce qui dans l‘absolu était déjà un risque, le défaut de paiement de loyer devient un risque avéré et d’ampleur généralisée. En la matière certaines sociétés de gestion réagissent déjà en aménageant des reports et étalements de loyers, afin d’éviter une défaillance de leurs locataires.

Une fois le Coronavirus disparu, il est difficile d’anticiper les conséquences sur l’économie et la capacité des entreprises à payer leur loyer.

Rappelons que l’investissement immobilier est sur le (très) long terme,

En attendant

La liquidité des SCPI ne sera peut-être pas assurée dans les temps qui viennent.

Les acheteurs de parts risquent de devenir rares avec en face des vendeurs qui risquent d’être de plus en plus nombreux, avec le jeu de l’offre et de la demande qui ne sera pas au rendez-vous.

D’où une possible baisse des prix.

Qu'en est-il pour les particuliers?

Une suspension de loyer pour les particuliers( locataires personnes physiques) suivra-t-elle celle des entreprises?

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(8 votes)
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.