La « Lettre aux Français » est parue

Actualité

"Lettre aux Français" La « Lettre aux Français » est parue Le président de la république évoque quatre grands thèmes couvrant majoritairement les enjeux de la Nation. Parmi eux, il y a ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

"Lettre aux Français"

La « Lettre aux Français » est parue

Le président de la république évoque quatre grands thèmes couvrant majoritairement les enjeux de la Nation. Parmi eux, il y a celui de « la fiscalité et les dépenses publiques ».

Fiscalité

Deux postulats marquent les ressources financières de l’état : « ceux qui travaillent financent les pensions des retraités », et le second « un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu ».

Les impôts viennent en corollaire des dépenses publiques (rémunération des fonctionnaires, prestations sociales, et le financement et entretien des infrastructures).

Tout réside dans l’équilibre de la perception de l’impôt et de son utilisation.

A cela se rajoute le règlement de la dette de la nation par l’impôt. La balance fait que les dépenses se doivent être à la mesure des ressources.

L'impôt

On en revient donc à l’impôt. Son augmentation, ou sa baisse d’ailleurs, atteint vite ses limites. Pour certains, le niveau de la fiscalité peut paraître élevé, il devient source de rancœurs.

« Mais l’impôt, lorsqu’il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s’investir dans les entreprises, créant ainsi de l’emploi et de la croissance. Et il prive les travailleurs du fruit de leurs efforts. Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage ».

La loi de finances est votée, elle n’est pas remise en question.

Le coût des services publics est là, mais le pays ne fonctionne pas sans eux. Les infrastructures scolaires, ou médicales, pour ne citer qu’elles, sont indispensables. Ce modèle social engendre des dépenses, jugées parfois, excessives à tort ou à raison. Mais force est de constater que l’effet de levier joue avec les rentrées fiscales.

Baisser les impôts

Quels sont les postes où les économies sont possibles ? Baisser les impôts, c’est impacter les dépenses publiques, donc les infrastructures. Il faut faire des choix : « Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ? »

En suspens

Quelques points sont en suspens : le financement de la transition écologique par l’impôt, ou par les taxes, ou encore certains ne sont pas évoqués, comme le retour de l’impôt sur la fortune (ISF).

Le grand débat national qui se déroulera jusqu’au 15 mars prochain y répondra-t-il ?

 

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(7 votes)
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.