Déclaration de performance extra-financière : de nouvelles sociétés concernées sur les informations sur le CO2

Comptabilité
Actualité

Les sociétés soumises à l’obligation de fournir une déclaration de performance extra-financière doivent fournir des informations sur les émissions de gaz à effet de serre généré par le transport. La ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Les sociétés soumises à l’obligation de fournir une déclaration de performance extra-financière doivent fournir des informations sur les émissions de gaz à effet de serre généré par le transport. La loi Climat étend l’obligation de fournir ces informations à plus de sociétés.

La déclaration de performance extra-financière

Certaines grandes sociétés ont l’obligation chaque année, dans le cadre de l’approbation des comptes annuels, d’insérer dans leur rapport de gestion une DPEF (déclaration de performance extra-financière). Ce document a notamment pour but d’informer sur la manière dont la société prend en compte les conséquences sociales et environnementales de son activité.

Les SA cotées ou non sont soumises à cette obligation d’information lorsqu’elles dépassent les 2 seuils d’effectif et de chiffre d’affaires ou de total de bilan suivant :

 

SA cotées

SA non cotées

Total de bilan ou de chiffre d’affaires (CA)

20 millions € de CA ou 40 millions € de total de bilan

100 millions € de CA ou de total de bilan

Nombre moyen de salariés permanents

500

500

Les sociétés concernées doivent obligatoirement mettre à disposition du public la DPEF et la rendre aisément accessible sur leur site internet dans un délai de 8 mois suivant la clôture de leur exercice et pendant 5 ans.

Plus de sociétés concernées par les informations sur les émissions de CO2

Les grandes entreprises de transport devant produire une DPEF doivent mentionner leurs postes significatifs d’émission de gaz à effet de serre générés par leur activité ainsi que leur objectif de réduction.

L’article 138 de la loi n°2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, dite « loi Climat » a étendu cette obligation à toutes les grandes entreprises amenées à commander des prestations de transport.0

Pour les exercices ouverts à compter du 1er juillet 2022, la DPEF devra comprendre les postes d'émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre liés aux activités de transport amont et aval de l'activité et sont accompagnés d'un plan d'action visant à réduire ces émissions, notamment par le recours aux modes ferroviaire et fluvial ainsi qu'aux biocarburants dont le bilan énergétique et carbone est vertueux et à l'électromobilité.

Source : Loi Climat du 22 août 2021

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Aucune note, soyez le premier à noter cet article !
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.