Un numéro de téléphone unique pour les aides aux entreprises

FONDS DE SOLIDARITÉ
Actualité

De nombreuses mesures ont été annoncées par le Gouvernement en soutien aux entreprises en difficulté pour leur permettre de faire face aux conséquences économiques du second confinement. Afin de les ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

De nombreuses mesures ont été annoncées par le Gouvernement en soutien aux entreprises en difficulté pour leur permettre de faire face aux conséquences économiques du second confinement. Afin de les orienter dans ce dédale d’informations, un numéro de téléphone est mis en place à compter du 2 novembre 2020.

Confinement : épisode 2

La seconde fermeture administrative des commerces non essentiels ainsi que des établissements accueillant du public va malheureusement plonger les entreprises en souffrance depuis quelques mois encore plus dans les difficultés financières. Afin de les informer au mieux sur leurs droits et aides, les ministres de l’Économie, des Comptes publics, des PME, de l’Industrie ont annoncé conjointement la création du numéro de téléphone 0806 000 245.

Ce nouveau numéro vert (hors prix d’un appel local) aura pour objectif d’aiguiller les professionnels sur l’éligibilité ou non à un dispositif d’aide offert par l’État. En soutien à ce numéro, le site internet suivant est déjà disponible :  https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises.

Opérationnel en semaine de 9H à midi et de 13H à 16H, les opérateurs ne pourront toutefois que renseigner et orienter vers les aides d’urgence. Ils n’auront en effet aucun accès aux dossiers personnels des entreprises, le suivi des demandes sera donc à poursuivre auprès des interlocuteurs habituels (impôts.gouv.fr et autres).

Les principales mesures annoncées

De nombreuses aides qui ont vu le jour lors du premier confinement, ont été réintroduites et ajustées. Doté de 6 milliards d’euros supplémentaires, le Fonds de solidarité permettra aux entreprises devant rester portes closes durant cette nouvelle période de fermeture imposée, de percevoir jusqu’à 10.000 € par mois.

Un 4ème projet de loi de finances rectificative pour 2020, qui sera présenté ce mercredi, devrait prévoir la création d’un crédit d’impôt au bénéfice des bailleurs qui abandonneraient une partie des loyers en faveur de leurs locataires en souffrance.

Enfin, le prêt garanti par l’État (PGE) qui a bénéficié à bon nombre de sociétés, de la PME à la grande entreprise, devrait voir son différé de remboursement de capital passé de 12 mois à 2 ans.

Source : Communiqué de presse, 30 octobre 2020, n°342