Ça y est, le cash-back arrive en France, le Sénat l’a acté.

Actualité

Le cash-back La pratique du cash-back est validée par le Sénat qui en a adopté le texte.   Vous pourrez désormais, dans une certaine limite, retirer de l’argent chez les ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

Le cash-back

La pratique du cash-back est validée par le Sénat qui en a adopté le texte.

Vous pourrez désormais, dans une certaine limite, retirer de l’argent chez les commerçants. Ils peuvent fournir des espèces, et ainsi dépanner leurs clients, en toute légalité.

Concrètement, vous pourrez ainsi retirer une somme en espèce chez les commerçants avec votre carte bleue, lors de vos achats. Il existe des conditions à cela : le commerçant est libre ou non de proposer ce service tout en faisant leurs courses, et la pratique du retrait d'espèces est complémentaire à un achat en magasin.

Le texte transpose la directive européenne sur les services de paiement, dite DSP2. Elle offre la possibilité aux commerçants de fournir de l’argent liquide aux clients lors des paiements par carte bancaire.

C’est possible

Désormais, vous pourrez sous conditions, retirer du liquide dans les commerces lors d'un achat par carte bancaire. On parle d’un montant maximum entre 100 et 150 euros. 

A titre d’exemple, il sera possible d’effectuer des achats pour 20 euros, payer 30 euros, et récupérer 10 euros en espèces.

 « Ce service ne peut être fourni qu'à la demande de l'utilisateur de services de paiement agissant à des fins non professionnelles formulée juste avant l'exécution d'une opération de paiement pour l'achat de biens ou de services et dans des conditions conformes à l'article L. 112-1 du code de la consommation ».

Le rapporteur de la commission des finances, et sénateur Albéric de Montgolfier, a mis en avant le côté utile de ce service en zone rurale, compte tenu de la raréfaction de la présence des distributeurs de billets.

Service facturé ou non

« Les commerçants proposeront ce nouveau service, qu'ils pourront facturer » a indiqué la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances Delphine Gény-Stephann.

Précisons que pour le paiement par chèque, le système ne fonctionne pas.

Notons qu‘un décret fixera le montant minimal de l'achat permettant de retirer des espèces en plus, ainsi que le montant maximal qu’il est possible d’obtenir en cash-back.

Accès illimité même hors ligne

PDF

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note actuelle
(12 votes)
Votre note

Commentaires

CM
Claire Maisonneuve
SI le commerçant se transforme ainsi en comptoir de banque, n'aura-t-il pas augmentation du risque de se faire cambrioler ?
CA
Catherine ALBERTO
Cela va se traiter je pense comme un virement interne.
Il faudra créer un compte de trésorerie cash back.
JS
jacques seidel
on fait comment dans la comptabilité du commerçant??

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?

Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.

Posez votre votre question sur le forum