Produits retraites et sortie en capital : une réalité proche ?

Actualité

Largement évoquée dans la loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), la réforme de l’épargne retraite est intéressante à plus d’un titre, avec la possible ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

Largement évoquée dans la loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), la réforme de l’épargne retraite est intéressante à plus d’un titre, avec la possible sortie en capital des produits retraite.

La sortie possible en capital

Avec la loi Pacte, il sera possible de sortir en totalité en capital, pour les PERP (Plan d’épargne retraite populaire), contrat Madelin, article 83, et PERCO (Plan d’épargne pour la retraite collectif). Notons que celui-ci offre déjà cette possibilité de sortie.

Le projet signifierait la fin de la sortie obligatoire en rente viagère, et pour de nombreux épargnants, cette option représente une opportunité.

Une étude s’impose. Fiscalement, la sortie en rente reste plus avantageuse. Mais indépendamment de cet aspect, concrètement à l’âge de la retraite, quels seront vos besoins ?

Quel montant d’épargne pour une rente mensuelle ?

A titre d’illustration, combien faut-il avoir épargné, afin d’obtenir une rente significative ?

Percevoir une rente mensuelle de 500 € nécessite un capital cumulé d’environ 160 000 € à l’âge de 65 ans. Ce qui représente une espérance de vie de 26 ans 8 mois pour le retour sur investissement.

Pourquoi faire le choix du capital ?

Choisir le capital est une matière de répondre de façon immédiate aux projets, comme changement de domicile à la retraite, ou faire un voyage.

Un capital rend possible, un ensemble de débours en vue de projets, en simultanée, là où une rente mensuelle mettrait des années, pour les réaliser.

Dans l’optique d’une transmission pour aider ses enfants ou petits-enfants, il devient possible de l’effectuer par le biais de donations, au moment où ils en ont le plus besoin.

Le choix de sortie en capital plutôt qu’en rente mérite donc d’être étudié. Sachez qu’il sera encore possible de mixer les formes de sorties, partiellement en capital et en rente.

Le texte devrait être présenté mi-juin 2018 en Conseil des ministres.