Prélèvements obligatoires : la France championne d’Europe en 2016

Actualité

D'après les statistiques d’Eurostat, publiées ce jeudi, la France est devenue en 2016, l’État membre de l’Union européenne (UE) où le taux de prélèvements obligatoires (impôts + cotisations sociales) par ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

D'après les statistiques d’Eurostat, publiées ce jeudi, la France est devenue en 2016, l’État membre de l’Union européenne (UE) où le taux de prélèvements obligatoires (impôts + cotisations sociales) par rapport au PIB est le plus élevé.

47,6% de prélèvements obligatoires

La nouvelle n’est pas très bonne pour l’attractivité de la France. Avec un taux en pourcentage de PIB de 47,6% de prélèvements obligatoires, comme en 2015, la France occupe la première place de l’Union européenne, juste devant le Danemark (47,3%) et la Belgique (46,8%) avec qui elle occupait la première place en 2015.

Comme en 2015, l’Irlande est le pays d’UE où ce taux est le plus faible (23,8%).

Eurostat remarque que le taux de prélèvements a augmenté entre 2015 et 2016 dans la plupart des États. La hausse la plus importante a été observée en Grèce (de 39,8 à 42,1%). Ce ratio a en revanche baissé dans 9 Etats dont la Roumanie, l’Autriche et la Belgique.

La France première grâce (ou à cause) des cotisations sociales

Sans surprise, la France doit sa première place, principalement aux cotisations sociales nettes prélevées (18,8% contre une moyenne de 13,3% en UE).

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas en France où le taux des impôts sur la production et sur les importations est le plus élevé. Avec un taux de 16,1% en pourcentage de PIB, la France est devancée sur ce sujet par le Danemark (16,5%), la Grèce (17,3%), la Croatie (19,6%), la Hongrie (18,3%) et surtout la Suède (22,6%).

Les différentes mesures de réduction des cotisations sociales et des impôts mises en œuvre cette année et prévues dans le projet de loi de finances pour 2018 permettront peut-être à la France de redescendre au classement.

Recettes totales provenant des impôts et cotisations sociales

 

Pays

2016

2015

 

UE

40,0

39,7

 

Zone euro

41,3

41,2

1

France

47,6

47,6

2

Danemark

47,3

47,4

3

Belgique

46,8

47,6

4

Suède

44,6

43,6

5

Finlande

44,3

44,1

6

Italie

42,9

43,3

7

Autriche

42,9

43,8

8

Grèce

42,1

39,8

9

Allemagne

40,4

39,8

10

Luxembourg

39,6

38,4

11

Hongrie

39,4

38,9

12

Pays-Bas

39,3

37,8

13

Croatie

37,9

37,1

14

Portugal

36,9

37,0

15

Slovénie

36,9

36,9

16

Royaume-Uni

35,1

34,5

17

République tchèque

34,8

34,1

18

Estonie

34,7

34,0

19

Pologne

34,4

33,3

20

Espagne

34,1

34,5

21

Chypre

33,6

33,2

22

Malte

33,6

33,0

23

Slovaquie

32,4

32,3

24

Lettonie

31,6

30,6

25

Lituanie

30,2

29,2

26

Bulgarie

29,0

29,1

27

Roumanie

26,0

28,0

28

Irlande

23,8

23,9


Source : http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/8516002/2-07122017-BP-FR.pdf/fe2436ff-4891-46bc-86d4-ba5908cef012

Accès illimité même hors ligne

PDF

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Note actuelle
(3 votes)
Votre note

Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?

Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.

Posez votre votre question sur le forum