Traitement des abandons de créances pour la détermination de la CVAE

Actualité

Après avoir exposé dans l'article du 14 février, les nouvelles règles relatives au traitement fiscal des aides à caractère financier dans le cadre de la détermination du résultat fiscal, nous ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Après avoir exposé dans l'article du 14 février, les nouvelles règles relatives au traitement fiscal des aides à caractère financier dans le cadre de la détermination du résultat fiscal, nous consacrons cet article aux conséquences de cette réforme en matière de CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises). Toutes ces dispositions sont présentes dans le BOFip du 29 janvier 2013.

Les abandons de créances autre que commercial

Le tableau ci-dessous synthétise les différentes situations pour le traitement des abandons de créances à caractère autre que commercial.


Régime applicable pour les exercices clos avant le 4 juillet 2012

Régime applicable pour les exercices clos à compter du 4 juillet 2012

Les abandons de créances dont l'entreprise bénéficie

Ils doivent être inclus dans les produits pour le calcul de la valeur ajoutée (case OF de l'imprimé 2059 E, voir annexe ci-dessous),  à hauteur du montant déductible des résultats imposables à l'impôt sur les bénéfices de l'entreprise qui les consent.

Ils ne doivent pas être inclus dans les produits pour le calcul de la valeur ajoutée.

Les abandons de créances consentis par l'entreprise

Ils doivent être inclus dans les consommations pour le calcul de la valeur ajoutée (case OX de l'imprimé 2059 E, voir annexe ci-dessous), à hauteur du montant déductible des résultats imposables à l'impôt sur les bénéfices de l'entreprise.

Ils ne doivent pas être inclus dans les consommations pour le calcul de la valeur ajoutée.

Rappelons que les abandons de créances à caractère commercial constituent des charges exceptionnelles pour ceux qui les ont consentis, et des produits exceptionnels pour ceux qui en ont bénéficiés. Ces éléments ne sont pas pris en compte dans la valeur ajoutée.

Exemple

La société Alpha détient 60% du capital de la société Bêta. La société Alpha avait prêté 200.000 € à la société Bêta. Compte tenu de la situation financière de sa filiale (situation nette négative de - 140.000 €), Alpha décide d’abandonner cette créance.

Règles applicables pour les exercices clos avant le 4 juillet 2012

Abandon de créance déductible pour Alpha = 140.000 + 60.000 x 40% = 164.000 €

Pour Alpha, cet abandon de créance vient en déduction pour le calcul de la valeur ajoutée (case OX). Pour Bêta, cet abandon intègre les produits pris en compte pour la valeur ajoutée (case OF de l'imprimé 2059 E de la liasse fiscale).

Règles applicables pour les exercices clos à compter du 4 juillet 2012.

L'abandon de créance n'a aucun effet sur le montant de la valeur ajoutée d'Alpha et de Bêta.

Annexe : Imprimé 2059-E de la liasse fiscale : détermination de la valeur ajoutée produite au cours de l'exercice

 

I. Production de l'exercice


Ventes de marchandises

OA

Production vendue - Biens

OB

Production vendue - Services

OC

Production stockée

OD

Production immobilisée à hauteur des seules charges déductibles

OE

Subventions d'exploitation reçues et abandon de créance à caractère financier (en partie)

OF

Autres produits de gestion courante hors quote part de résultat sur opérations faites en commun

OH

Transfert de charges refacturées et transferts de charges déductibles de la VA

OI

Redevances pour concessions, brevets, licences et assimilés

OK

Plus values de cession d'immobilisations corporelles et incorporelles, si rattachées à des activités normales et courantes

OL

Rentrées sur créances amorties lorsqu'elles se rapportent au résultat d'exploitation

XT

Total produits (total 1)

OM



II. Consommation de biens et services en provenance de tiers


Achat de marchandises

ON

Variation de stock de marchandises

OO

Achats de matières premières et autres approvisionnements (et droits de douanes)

OP

Variation de stock de matières premières

OQ

Autres achats et charges externes à l'exception des loyers et redevances

OR

Loyers et redevances à l'exception de ceux afférents à des immobilisations corporelles mises à disposition dans le cadre d' une convention de location gérance ou de crédit bail ou encore d'une convention de location de plus de 6 mois

OS

Charges déductibles de la valeur ajoutée afférente à la production immobilisée déclarée

OU

Autres charges de gestion courante hors quote part de résultat sur opérations faites en commun

OW

Abandons de créance à caractère financier

OX

Moins values de cession d'immobilisations corporelles et incorporelles, si rattachées à des activités normales et courantes

OY

Taxes sur le CA autre que la TVA, contributions indirectes (droits sur les alcools et tabacs…), TIPP

OZ

Fraction des dotations aux amortissements afférents à des immobilisations corporelles mises à disposition dans le cadre d'une convention de location-gérance ou de crédit-bail ou encore d'une convention de location de plus de 6 mois.

O9

Total consommations de l'exercice en provenance de tiers (total 2)

OJ



III. Valeur ajoutée produite (total 1 - total 2)

OG

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Aucune note, soyez le premier à noter cet article !
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.