Les banques exhortées à mieux promouvoir le LEP (Livret d'épargne Populaire)

Actualité

Inciter les banques La CLCV (association Consommation Logement Cadre de Vie) incite les banques à mieux promouvoir le livret d'épargne populaire.   Pour autant, tout le monde n’a pas la ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Inciter les banques

La CLCV (association Consommation Logement Cadre de Vie) incite les banques à mieux promouvoir le livret d'épargne populaire.

Pour autant, tout le monde n’a pas la possibilité d’ouvrir un LEP. Il est accessible sous conditions de ressources.

Il est vrai que ce livret réglementé offre un taux d’intérêt supérieur aux autres.

Pour la CLCV : « Alors que près de 15 millions de Français pourraient en bénéficier, le nombre de LEP s'élève à 7 millions ».

Donc seule la moitié de ceux qui peuvent y prétendre, en détient un.

Des conditions

Avoir un revenu annuel ne dépassant pas des plafonds définis : 20 297 € pour une personne seule en métropole par exemple, ou 31 137 € pour un couple (soit 2 parts de quotient familial).

Des caractéristiques

Son taux de rémunération est de 2,2% actuellement. Il est exonéré d'impôt sur le revenu et de PS (Prélèvements Sociaux). 

Il est plafonné à 7 700 € de versements (hors intérêts).

A titre de comparaison, le Livret A rapporte 1%.

Comparaison

Au bout d’un an, pour un même montant placé, en prenant le montant plafond du LEP : soit 7 700 €

Sur le Livret A les intérêts sont de 77 €

Sur le LEP les intérêts sont de 169,40 €

Soit un différentiel en faveur du LEP de 92,40 €, soit plus d’une année de rémunération du livret A.

Au moment du dernier changement de taux en janvier de cette année, le ministre de l'Economie avait par ailleurs insisté sur l'importance du LEP qui « protège mieux contre l’inflation ».

Avec une inflation à 4,8% sur un an en avril, son rendement net reste négatif. Il surpasse toutefois le Livret A.

C’est donc dans le contexte actuel de recherche de pouvoir d’achat, que la CLCV incite les banques à faire davantage la promotion du LEP auprès des clients concernés.

Pour le Banque de France, le LEP reste sous-utilisé, alors que près de la moitié des Français y seraient éligibles. En 2020 c’est 13,3% des Français qui en détenaient un.

La hausse du taux de rémunération du LEP au 1er février de cette année fut l’occasion, d’une campagne de communication de la DGFP (Direction Générale des Finances Publiques) qui envoya un email à toutes les personnes éligibles, les invitant à prendre contact avec leur banque.

Dans l’hypothèse d’une revalorisation à la hausse significative cet été, le LEP se verrait mis en avant de façon automatique.

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(2 votes)
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.