Les frais sur le PER : une étude de 60 millions de consommateurs

Actualité

Une étude sur les frais D’après une étude du magazine 60 millions de consommateurs, les frais pratiqués par les banques, concernant les plans d’épargne retraite, minent les rendements. Avec ce constat,  ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Une étude sur les frais

D’après une étude du magazine 60 millions de consommateurs, les frais pratiqués par les banques, concernant les plans d’épargne retraite, minent les rendements.

Avec ce constat, et après une étude sur 26 PER (Plans d’épargne Retraite), le magazine qualifie ces frais « d’injustifiables ».

Issu de la loi Pacte, le PER fut lancé il y a un an. Il permet de défiscaliser son épargne, tout en se constituant un revenu complémentaire au moment de la retraite.

Le PER vise à remplacer les anciens produits : Perp, Perco, article 83, Madelin, etc...

Aujourd’hui, 800.000 Français en ont souscrit un, pour un encours total de huit milliards d'euros.

L’importance des frais

Les frais amoindrissent la performance de l'épargne. Quels sont-ils ?

  • Frais d’adhésion entre 20 à 75 €
  • Frais sur versements de 2,5% en moyenne. Certains (les plus onéreux) vont jusqu’à 5%. Ce qui signifie que pour 1000 € versés sur un PER individuel, seuls 950 € seront investis et rapporteront réellement.
  • Frais de gestion annuels jusqu’à 2% sur la gestion des actifs.
  • Frais d’arbitrage de 0,50% à 5% pour chaque changement de support d’investissement qui modifie la répartition des fonds.

A noter que la plupart des contrats offre un arbitrage annuel gratuit.

Ces frais nuisent à la performance des PER, puisqu’ils amenuisent directement les rendements des contrats.

Pour autant, quelques bons élèves sortent du lot, avec des frais plus modérés.

La rente

Au moment du versement de la rente:

Si le plan se dénoue en rente, les frais peuvent vite devenir dissuasifs.

« Avec autant de frais, c’est difficile d’avoir un produit d’épargne qui fructifie », a alerté Lionel Maugain, journaliste pour 60 millions de consommateurs.

Pour les frais de versements, certains contrats nécessitent plusieurs années de rendements pour récupérer la somme investie.

Certes les frais peuvent se négocier, pour autant ce n’est pas acquis.

Le transfert

Transfert possible du PER:

Transférer un contrat auprès d’un autre établissement, si celui-ci a moins de 5 ans, engendre souvent des frais, auxquels s’ajoutent ceux appliqués aux versements du nouveau contrat qui va recevoir les fonds.

A noter

Certains établissements proposent un plan avec peu ou pas de frais de versement, ou encore des frais de gestion limités. 

60 millions de consommateurs incite aussi, à regarder du côté des contrats en ligne.