Les ménages français épargnent de plus belle

Actualité

Quelle tendance La tendance actuelle des Français est de mettre leur argent de côté. Depuis le début de l’année, il y a une forte progression des montants investis dans le ...

Cet article a été publié il y a 2 ans, il est donc possible qu'il ne soit plus à jour.
Quelques articles récents qui pourraient vous intéresser :

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Quelle tendance

La tendance actuelle des Français est de mettre leur argent de côté. Depuis le début de l’année, il y a une forte progression des montants investis dans le livret A et l’assurance-vie. Ces deux placements préférés ne sont pas, certes les plus rentables, mais sont les plus sécuritaires.

Quelles en sont les raisons

C’est la traduction d’une inquiétude, avec le mouvement social, la contestation qui perdure. Cette crise sociale est une raison forte qui explique cette tendance à épargner.

A cela s’ajoute la reprise de l'inflation.

Selon la Fédération française de l’assurance (FFA), les Français ont déposé 3,4 milliards d'euros sur leurs contrats, au mois d’avril 2019, soit le meilleur résultat depuis 2013.

Depuis le début de l'année, la collecte enregistrée par l'assurance-vie avoisine 11,2 milliards d’euros. Le livret A malgré sa rémunération (0,75% net d’impôt) n’est pas en reste, avec pour le mois d'avril, une collecte nette ( différence entre les sommes déposées sur le compte et les retraits) de 1,94 milliard d’euros.

Selon le Cercle de l'épargne

Selon le directeur du Cercle de l’épargne, Philippe Crevel, ces deux placements bénéficient « tout à la fois de l’augmentation du pouvoir d’achat en ce début d’année et du refus des ménages à s’engager dans des dépenses importantes ». 

Les Français préfèrent ne pas prendre de risques en plaçant leur argent, compte tenu de cet environnement.

Et Philippe Crevel de rajouter : « l’effort d’épargne des ménages s’inscrit dans un contexte économique et social jugé anxiogène. Ils n’intègrent pas dans leurs comportements l’amélioration en cours du marché de l’emploi et l’augmentation des revenus ».

La prudence

Elle est de rigueur, en matière de placement. La part de l'assurance-vie investie dans les fonds en euros, est de l'ordre de 77%. Les supports "euros" garantissent le capital; ce qui n'est pas le cas pour les unités de compte.

La part de l'épargne

L'augmentation de la part consacrée à l'épargne arrive à un moment, où le gouvernement multiplie les meures "annonces en faveur du pouvoir d'achat", en réponse aux mouvements des gilets jaunes. Ce comportement épargnant est révélateur d'une certaine peur de l'avenir.

Et l'immobilier

L’immobilier est aussi dans la boucle, puisque les Français continuent aussi d’investir dans la pierre. A titre d’indicateur, les statistiques des notaires donnaient le chiffre de 985 000 transactions à la fin mars.

Les Français épargnent en moyenne 14% de revenu disponible.

Accès à votre contenu
même hors ligne


ou
ou

Réagir à cet article

Avez-vous trouvé cet article utile ?
Note actuelle
(2 votes)
Votre note :
Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier à commenter cet article !

Votre commentaire sera publié après connexion.

Une question sur cet article ?
Les questions liées sur le forum

Aucune question en rapport sur le forum.