Gilets jaunes : les annonces d’Emmanuel Macron

COTISATIONS SOCIALES
Actualité

Après les annonces du Premier ministre la semaine dernière destinée à répondre à la colère des gilets jaunes, Emmanuel Macron s’est également exprimé ce soir à 20h. Les annonces faites ...

Accès à votre contenu
même hors ligne

Télécharger maintenant

Après les annonces du Premier ministre la semaine dernière destinée à répondre à la colère des gilets jaunes, Emmanuel Macron s’est également exprimé ce soir à 20h. Les annonces faites concernent la hausse du SMIC, la baisse de la CSG pour les retraités, et l’exonération des heures supplémentaires.

4 grandes mesures annoncées

La parole du Président de la République était très attendue après les mouvements de contestation survenus à nouveau le weekend dernier. Dans son discours de 13 minutes enregistré à l’avance, Emmanuel Macron a fait 4 annonces fortes :

  • La hausse du SMIC de 100 € par mois dès le 1er janvier 2019 sans que ce coût ne soit à la charge de l’employeur
  • L’exonération de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu pour les heures supplémentaires à compter de 2019
  • La possibilité pour les employeurs de verser une prime en fin d’année à leurs salariés et qui serait exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu
  • L’annulation de la hausse de la CSG applicable depuis le début de l’année (+1,7 point) pour les retraités dont les revenus sont inférieurs à 2.000 € par mois.

La hausse du SMIC concernerait 1,65 million de Français. Elle entraînerait une hausse du SMIC de plus de 6%, soit bien plus que l’inflation. 9 millions de Français bénéficieraient en outre des exonérations sur les heures supplémentaires.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 prévoyait seulement une exonération de cotisations sociales sur ces heures à compter du 1er septembre 2019. Elles bénéficieront également dès l’an prochain de l’exonération d’impôt sur le revenu.

En revanche, Emmanuel Macron a annoncé qu’il n’entendait pas réinstaurer l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune).

L’ensemble de ces mesures pourrait concerner jusqu’à 15 millions de Français. Le Président a précisé que le Premier ministre s’adresserait dès demain aux parlementaires au sujet de ces mesures.

Des mesures qui s’ajoutent à celles annoncées par le Premier ministre

Pour rappel, Édouard Philippe avait fait plusieurs annonces en faveur du pouvoir d’achat le 4 décembre. Un moratoire de 6 mois a ainsi été avancé pour 2019 au sujet de la hausse de la taxation des carburants. Ce moratoire s’est même transformé en 1 an puisque le Gouvernement a annoncé ne pas souhaiter s’opposer à l’amendement voté au Sénat supprimant la hausse de la taxe carbone initialement prévue pour 2019.

Le moratoire concerne également la convergence de la fiscalité du diesel sur celle de l’essence et la fin du taux réduit sur le gazole pour les professionnels non routiers.

Enfin, le Premier ministre avait également annoncé le gel des tarifs de l’électricité et du gaz (pas de hausse pour cet hiver) et la suspension pour 6 mois du renforcement du contrôle technique automobile qui devait entrer en vigueur au 1er janvier prochain.