Elle arrive en France : la carte bancaire biométrique

Actualité

Une carte innovante Afin de faciliter l'usage de la carte, à l'aide d'un lecteur d'empreinte digitale intégré. Aujourd’hui, le paiement sans contact, commence à faire partie des habitudes de paiement. ...

Accès illimité même hors ligne

PDF

Une carte innovante

Afin de faciliter l'usage de la carte, à l'aide d'un lecteur d'empreinte digitale intégré.

Aujourd’hui, le paiement sans contact, commence à faire partie des habitudes de paiement. Pour autant la somme est plafonnée.

Dans sa version, plus traditionnelle, le paiement par carte se sécurise avec le code secret.

La biométrie

Une carte bancaire « biométrique », intègre un lecteur d'empreinte digitale, qui remplace La validation par le code.

Ici, le processus sera identique à celui du paiement sans contact, avec, en plus la validation à l’aide de son empreinte digitale. Celle-ci sera enregistrée sur la carte au préalable.

La question du stockage des informations « sensibles » ainsi recueillies, peut se poser.

L’empreinte digitale est « stockée » dans la carte uniquement. C’est un algorithme correspondant à un modèle mathématique. La reconstitution de l’empreinte est impossible en cas de piratage.

Les premières cartes bancaires biométriques équipée d'un lecteur d'empreinte digitale verront le jour, pour expérimentation, à partir de la fin de l'année 2018, et proposée par certaines banques, début 2019.

Les avantages

Nous voyons les avantages de telles cartes :

Une sécurisation optimale, permettant le déplafonnement des règlements appliqués au paiement sans contact. La contrepartie sera le scan du doigt au premier euro. Dans un premier temps, le paiement sera possible au-delà des montants du paiement sans contact.

Donc plus pratique, de par le fait.

Comment procéder

Sur le plan concret, comment procéder ?

La carte va être équipée d’un capteur d’empreinte digitale sous la forme d’un petit carré noir situé en bas à droite de la carte. Il faudra positionner le doigt qui se pose intuitivement sur le lecteur, et placer la carte à proximité du terminal de paiement. Un maintien de “quelques millisecondes” suffira. L’opération se ferait donc sans contact. 

En d'autres termes, «l'empreinte digitale se substitue au code secret"

Afin de sécuriser l’enregistrement de la bonne empreinte, sous-entendu aussi, de la « bonne personne ». Il sera enregistré deux empreintes de deux doigts différents, si une blessure empêche la reconnaissance de l’un. L'enregistrement de ces empreintes se fera par en agence bancaire ou par le biais une application mobile, associée à un code

À noter

La carte biométrique sera compatible avec les terminaux de paiement actuels. 

L’usage traditionnel de la carte avec un code, sera toujours possible, pour les retraits d'espèces au distributeur de billets par exemple.

Nous ne serons pas les premiers utilisateurs de cette innovation, le Japon a débuté l’expérimentation au premier semestre 2018.