Dernière mise à jour 29/05/2017
Newsletter saisir un email

Elections présidentielles : programme fiscal des 5 principaux candidats

20.03.2017
  • Date de publication :

Le premier débat télévisé ce soir entre les 5 candidats à l'élection présidentielle susceptibles d'après les sondages d'atteindre au moins 10% des suffrages est l'occasion de rappeler leur programme fiscal respectif. L'ensemble de ces informations ont été récoltées sur les sites Internet des différents protagonistes dédiés à leur programme pour les prochaines élections présidentielles.

 

Mesures fiscales en faveur des entreprises

Mesures fiscales en faveur des particuliers

Marine Le Pen

Baisse de l’impôt sur les sociétés pour les TPE-PME (taux à 24% au lieu de 33%)

CICE transformé en allègement direct de charges patronales et conditionné au maintien de l’emploi

Instauration d'une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers

 

Défiscalisation des heures supplémentaires

Baisse de 10% de l'impôt sur le revenu sauf pour la dernière tranche

Hausse du plafond du quotient familial

Rétablissement de la demi-part pour les veuves et veufs

Défiscalisation de la majoration des pensions pour les parents de famille nombreuse

Réduction de la taxe d'habitation pour les plus modestes

Mise en place d'une prime de pouvoir d'achat égale en moyenne à 80 € pour les rémunérations et retraites inférieures à 1.500 € (mesure financée par une contribution sociale sur les importations de 3%)

François Fillon

Nouvel allègement de charges sociales et d'impôt de production à hauteur de 25 milliards € (hausse progressive jusqu'en 2020)

Transformation du CICE en baisse de charges équivalente et durable

Réduction progressive du taux d'IS jusqu'à atteindre 25% en 2022

Suppression des contributions additionnelles à l'IS

Prorogation jusqu'en 2019 du dispositif de suramortissement de 40% sur les investissements productifs

 

 

Relèvement du plafond du quotient familial de 1.512 à 3.000 €

Suppression de l'ISF

Réduction d'impôt sur le revenu pour investissement dans les PME au taux de 30% dans la limite d'1 million € pour un couple (en remplacement notamment de l'ISF-PME)

Mise en place d'un taux unique d'imposition des revenus du capital (dividendes, intérêts, etc.) égal à 30% (au lieu de l'imposition au barème progressif)

Maintien de la fiscalité de l'assurance-vie et des livrets d'épargne populaire (livret A par exemple)

Relèvement du taux de TVA à taux normal de 20 à 22%

Emmanuel Macron

Taux d'IS à 25%, conforme à la moyenne européenne

Zéro charges générale au niveau du SMIC (1.800 € d'économie de cotisations patronales par an et par salarié), en remplacement du CICE

Suppression des charges des microentreprises (autoentrepreneurs), la première année, doublement des plafonds permettant de bénéficier de ce statut

Possibilité chaque année pour les artisans et commerçants d'opter ou non pour le statut de micro-entrepreneur

ISF assis uniquement sur la fortune immobilière, exonération des actions, parts et autres titres d'entreprise

IR : prélèvement forfaitaire unique de l'ordre de 30% pour sur l'ensemble des revenus tirés du capital mobilier (dividendes, intérêts, plus-values, etc.) L'assurance-vie est également concernée

Suppression des cotisations sociales salariales de chômage et maladie et hausse de la CSG (hausse de salaire égale à 500 € nets par an en cas de rémunération de 2.200 € nets par mois)

Exonération de la taxe d'habitation pour 80% des français : dès 2020, un couple avec 2 enfants avec un revenu de 5.000 € par mois sera exonéré (taxe d'habitation payée en lieu et place par l'État aux collectivités)

 

Benoît Hamon

Création d'une contribution sociale sur les robots  sauf pour les entreprises dont la robotisation s'accompagne d'une hausse de l'effectif

Instauration d'une taxe sur les bénéfices détournés par les multinationales

 

Mise en place du revenu universel  d'existence (RUE) au bénéfice des actifs dont le revenu est inférieur à 2.200 € nets par mois (un couple d'ouvriers au SMIC verrait son revenu mensuel passer de 2.304 € à 2.694 €) et extension par la suite du dispositif à l'ensemble des français

Augmentation du SMIC et des minima sociaux

Modulation de la TVA en fonction de l’empreinte environnementale

Augmentation de la fiscalité du diesel et création d'une taxe carbone

Prise en compte pour les primo-accédants des emprunts pour la détermination de la taxe foncière

Réforme de l’imposition sur le patrimoine en retenant le principe de distinction entre ceux héritant d’un patrimoine et ceux qui s’endettent pour l’acquérir

Maintien du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu

 

Jean-Luc Mélanchon

Établissement de l'égalité devant l'impôt sur les sociétés (IS) des PME et grands groupes

Instauration pour l'IS d'un barème progressif

Instauration de mesures favorisant l'investissement plutôt que la distribution de dividendes

 

Alignement de l'imposition des revenus du capital sur ceux du travail

Barème de l'impôt sur le revenu plus progressif avec 14 tranches au lieu de 5 actuellement selon le principe "tout le monde doit payer selon ses moyens réels"

Tranche d'imposition des revenus à 100% pour les revenus supérieurs à 20 fois le revenu médian soit 33.000 € par mois (mesure qui instaure en quelque sorte un revenu maximum autorisé)

Fin du quotient conjugal (imposition commune des couples)

Remplacement du quotient familial par un crédit d'impôt par enfant

Renforcement de l'ISF

Augmentation des droits de succession sur les gros patrimoines

Création d'un héritage maximum pour les fortunes les plus importantes représentant 0,01% des plus riches (soit 33 millions € en 2012)

Réduction de la TVA sur les produits de première nécessité, annulation des hausses récentes de TVA, instauration d'une TVA "grand luxe"

 




Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiFiscal.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) - http://www.legifiscal.fr/