Dernière mise à jour 29/05/2017
Newsletter saisir un email

Déduction des amortissements des véhicules de tourisme

07.03.2017
  • Date de publication :

L'article 70 de la loi de finances pour 2017 modifie les règles de déduction des amortissements des véhicules de tourisme. L'administration fiscale vient de commenter ces dispositions (actualité BOFiP du 1er mars 2017).

Augmentation du seuil de déduction pour certains véhicules

La législation relative au seuil de déduction des dotations aux amortissements des véhicules de tourisme, pour la détermination du résultat imposable à l'impôt sur les bénéfices a été stable pendant de nombreuses années.

Pour les véhicules acquis jusqu'en 2016, l'amortissement des véhicules de tourisme demeurait déductible du résultat imposable dans la limite de 18.300 € TTC. Une réglementation équivalente s'applique aux véhicules pris en location. Une réintégration extra-comptable doit ainsi être pratiquée pour la fraction des dotations aux amortissements relatives au prix d'acquisition TTC supérieure à 18.300 € TTC. Ce seuil est abaissé à 9.900 € pour les véhicules qui émettent plus de 200g de CO2 par kilomètre. Ces véhicules sont considérés comme "polluants".

Afin d'inciter les entreprises à acquérir ou louer des véhicules moins polluants, l'article 70 de la loi de finances pour 2017 a augmenté ces seuils pour les acquisitions ou locations de véhicules de tourisme peu polluant (véhicules électriques ou hybrides) réalisées depuis le 1er janvier 2017.

Véhicules de tourisme : émission de CO2

Plafond de déduction

Moins de 20 g de CO2 par kilomètre (véhicules électriques)

30.000 €

20 g ≤Émission de CO2 par kilomètre < 60 g (véhicules hybrides)

20.300 €

60 g ≤Émission de CO2 par kilomètre ≤ 155 g

18.300 €

Émission de CO2 par kilomètre > 155 g

9.900 €

Seuils d'émission de CO2

L'article 70 de la loi de finances pour 2017 prévoit également d'abaisser le seuil de qualification des véhicules polluants de 200 g à 155 g à compter du 1er janvier 2017, avec une réduction progressive de ce seuil afin d'atteindre un seuil de 130 grammes en 2021.

Année d'acquisition ou de location du véhicule de tourisme

Seuil d'émission de CO2 nécessitant une réintégration extra-comptable pour la fraction excédant le prix de 9.900 € (véhicules polluants)

2016

200 g

2017

155 g

2018

150 g

2019

140 g

2020

135 g

2021

130 g

L'administration fiscale propose un tableau récapitulatif dans sa documentation.

Actualité BOFiP du 1er mars 2017, BOI-BIC-AMT-20-40-50, §80

 

 

Plafonds applicables en fonction du nombre de grammes de CO2 émis par kilomètre

Année d'acquisition ou de location du véhicule

9 900 €

18 300 €

20 300 €

30 000 €

2017

Supérieur ou égal à 156 g

De 60 g à 155 g

De 20 g à 59 g

De 0 g à 19 g

2018

Supérieur ou égal à 151 g

De 60 g à 150 g

2019

Supérieur ou égal à 141 g

De 60 g à 140 g

2020

Supérieur ou égal à 136 g

De 60 g à 135 g

A compter de 2021

Supérieur ou égal à 131 g

De 60 g à 130 g

 




Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiFiscal.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) - http://www.legifiscal.fr/